Retour à l'actualité

08 avril 2021

« Vunérables », co-écrit par Alissa Wenz, rediffusé sur France 2 mercredi 14 avril

France 2 rediffusera dans la nuit du mercredi 14 avril au jeudi 15 avril, à 00h20, Vulnérables, réalisé par Arnaud Sélignac, co-écrit par Alissa Wenz, Johanne Rigoulot et Nathalie Seugeon. Le film, qui met notamment en scène Léa Drucker, Romane Bohringer et Thierry Godard, aborde la question des mineurs étrangers.

Éducatrice, Elsa est chargée de l’évaluation des mineurs étrangers isolés. Elle consacre toute son énergie à adoucir leur exil au détriment de sa vie personnelle et familiale. Quand Bijan, un jeune Afghan de 12 ans, débarque au centre puis s’impose dans son appartement, Elsa craque… Dans le chaos de leurs vies, leur rencontre sera comme une renaissance.

En parallèle, Alissa Wenz a sorti il y a quelques mois son premier roman, À trop aimer, paru aux éditions Denoël, un roman d’une rare justesse sur l’emprise amoureuse.

Il n’y avait aucun doute : Tristan était violemment épris.
Elle le rencontre, et c’est un émerveillement. Tristan est un artiste génial qui transforme le rêve en réalité. À ses côtés, la vie devient une grande aire de jeux où l’on récite des poèmes en narguant les passants. Il ne ressemble à personne, mais cette différence a un prix. Le monde est trop étriqué pour lui qui ne supporte aucune règle. Ses jours et ses nuits sont ponctués d’angoisses et de terreur. Seul l’amour semble pouvoir le sauver. Alors elle l’aime éperdument, un amour qui se donne corps et âme, capable de tout absorber, les humeurs de plus en plus sombres, de plus en plus violentes.
Jusqu’à quel point? Au point de s’isoler pour ne plus entendre les insultes, au point de mentir à ses proches, au point de s’habituer à la peur? Est-ce cela, aimer quelqu’un ?

« Remarquable roman. » (France Inter)
« Un premier roman aussi juste qu’implacable sur l’emprise amoureuse. Un livre de survie. » (Télérama – TT )
«  Une histoire qui happe le lecteur du début jusqu’à la fin de l’ouvrage. » (Ouest-France)
«  Un premier roman glaçant et juste. Coup de cœur. » (Télépoche)