Retour à l'actualité

18 mars 2021

« Un homme d’honneur », co-écrit par Mathilde Henzelin, dès lundi 22 mars sur TF1

TF1 diffusera dès lundi 22 mars la série Un homme d’honneur, l’adaptation de la série israélienne Kvodo, écrite par Mathilde Henzelin, Anthony Maugendre, Laurent Vachaud et Léa Fazer, réalisée par Julius Berg.

Richard Altman, juge droit et respecté, voit sa vie basculer lorsque son fils Lucas commet un délit de fuite en laissant un motard pour mort. Richard pousse son fils à se dénoncer, mais se rend compte que la victime n’est autre que le fils d’un puissant mafieux et que Lucas signerait son arrêt de mort en se livrant aux autorités. Prêt à tout pour sauver son fils, le juge va renier tous ses idéaux, mettre le doigt dans un engrenage infernal et entamer une réelle descente aux enfers…

La série réunit un casting cinq étoiles, puisqu’elle est portée par Kad Merad, qui incarne le juge, et Gérard Depardieu, qui campe le mafieux. Avec également Zabou Breitman, Aure Atika.
Elle se décline en six épisodes de 52 minutes.

En parallèle, Mathilde Henzelin a co-écrit la série Sacha, produite par Rita production avec la RTS et Arte. Le tournage, le montage et la post-production sont achevés, la série sortira en novembre. Mathilde Henzelin a co-écrit ce thriller psychologique en 6×52′ avec Léa Fazer, Flavien Rochette et Nicole Castioni. Les rôles principaux sont portés par Sophie Broustal, Vanille Lehmann, Michel Voïta ou encore Thibaud Evrard.

Une femme de 48 ans se fait arrêter pour avoir tiré sur un homme, à présent entre la vie et la mort. L’affaire pourrait ressembler à tant d’autres, mais cette femme n’est pas comme les autres : il s’agit d’Anne Dupraz, l’ une des procureures les plus respectées et redoutées de Genève. La situation est exceptionnelle. Il faut agir dans l’urgence et en toute discrétion. La plupart des procureurs connaissant très bien Anne, c’est Carla Meier, originaire de Suisse alémanique et récemment arrivée à Genève, qui mènera l’enquête. L’affaire est d’autant plus délicate que l’homme sur lequel Anne a tiré était loin d’être un saint. Patron de plusieurs établissements à Genève, il fréquentait les bars à champagne, le monde de la nuit et de la prostitution. Pour comprendre comment Anne n’a pas hésité à sacrifier sa carrière et sa liberté pour tirer sur cet homme, Carla devra dénouer les fils du passé. En interrogeant tous les protagonistes de cette affaire, le temps d’une garde à vue, Carla et ses collègues vont peu à peu percer à jour le secret qu’Anne aurait préféré taire à jamais. C’est son histoire que la série révélera. L’histoire d’une libération : celle de la parole.

En savoir plus sur...