Retour à l'actualité

30 août 2020

Interview d’Aurélie Belko

Vous êtes auteure pour la télévision depuis plus de dix ans, qu’est-ce qui vous a amenée dans ce domaine ? Quel a été votre parcours ?
Tout est une histoire de rencontres, de bons conseils, et de maturation. J’étais destinée à faire des études scientifiques avant de bifurquer vers le littéraire, j’ai très vite commencé à travailler en tant que rédactrice pendant mes années de licence et de maîtrise et j’ai aussi très vite éprouvé mes limites, les bureaux de comm, ce n’était pas pour moi…. A la fois téléphage/phile/vore depuis ma plus petit enfance (chez moi il y a avait plus de postes de télé que de personnes physiques), je réalise tard, à 25 ans, que scénariste télé, c’est un métier un vrai et qui s’apprend ! Et qu’une école le CEEA existe ! J’écris ma première bible, mon premier pilote, une sitcom alors qu’on demande un long métrage au concours. Je m’en fous, je viens de la fiction télé, je la regarde et je veux en faire et plus j’y réfléchis plus j’en suis convaincue. Ça marche, on m’accepte et depuis, je ne me suis jamais arrêtée et de travailler et d’apprendre !… 🙂

Vous venez d’adapter la série espagnole « Grand hôtel » avec Sébastien Le Délézir, diffusée sue TF1 à partir de jeudi 3 septembre. Comment avez-vous été amenée à travailler sur cette nouvelle série ? Pouvez-vous nous dire quelques mots sur la série ?
Encore une histoire de rencontres, avec l’un des premiers producteurs qui m’a fait travailler dans le métier : Arnaud Figaret qui cherchait avec Paloma Martin di Prada une co auteur pour travailler avec Sébastien sur un … soap. Il savait pertinemment que c’est mon exercice favori. Je connaissais Seb mais n’avait jamais travaillé avec lui, ce fut encore une fois une vraie rencontre, aujourd’hui encore on se dit qu’on a fait la guerre ensemble :). La mission était un vrai pari, la série espagnole devait être adaptée en France et dans une version contemporaine. On a finit par tout mettre par terre de l’original et se recentrer sur ce qu’on voulait vraiment faire : une série punchy, un vrai soap de prime assumé. La série est totalement décomplexée, du pur guilty pleasure, ultra addictive et ludique autant qu’elle l’a été à faire (en si peu de temps ! ) Les comédiens sont au top et le réalisateur Jérémy Minui a fait un boulot incroyable ! Honnêtement, j’ai beau la connaître par coeur, j’ai moi-même bingé la première saison.

Y a-t-il des projets sur lesquels vous travaillez actuellement dont vous souhaiteriez nous parler ? Quels sont vos désirs pour l’avenir ?
On travaille déjà sur la saison 2 de Grand Hôtel, et je reste dialoguiste sur Ici tout commence, le spin off de Demain nous appartient. Je développe comme tout le monde, d’autres projets persos, dont un soap avec héros jeunes adultes qui se déroule dans les 90’s sur fond de déterminisme… et de musique. Bref, j’ai toujours envie de plus de soap, mais le soap est définitivement partout, alors je n m’inquiète pas ! 🙂

Merci Aurélie !

Plus d’infos sur Aurélie Belko :
http://www.agencelisearif.fr/auteur-realisateur/aurelie-belko/

Plus d’infos sur « Grand Hôtel » :
http://www.agencelisearif.fr/grand-hotel-nouvelle-serie-sur-tf1-co-ecrite-par-aurelie-belko/

En savoir plus sur...