Retour à l'actualité

14 octobre 2021

Des épisodes inédits de « Capitaine Marleau », la série créée par Elsa Marpeau, diffusés en octobre

Corinne Masiero, Pascal Légitimus

France 2 diffusera des épisodes inédits de Capitaine Marleau, la série créée par Elsa Marpeau et réalisée par Josée Dayan, vendredis 22 et 29 octobre à 21h05. L’épisode Deux vies (épisode n°24), diffusé le 22 octobre, est écrit par Robin Barataud et Pierre Delorme. Suivra la rediffusion de l’épisode Les roseaux noirs, écrit par Marc-Antoine Laurent et Jean-Marc Taba, avec la collaboration d’Elsa Marpeau. L’épisode Claire obscure (épisode n°25), diffusé le 29 octobre, est écrit par Marc Eisenchteter et John McNulty.

Deux vies
Une femme d’une quarantaine d’années, Laetitia, est retrouvée étranglée au cœur d’une forêt, sans témoin ni mobile apparent.
Marleau découvre que Laetitia se prénomme en réalité Pauline et que son mari et sa fille la croient morte depuis dix ans. Un homme semble détenir les clefs du mystère entourant la vie de Pauline/Laetitia : Christophe, agriculteur de son état et nouveau compagnon de la défunte.
Les secrets de Christophe n’empêcheront pas le Capitaine Marleau de découvrir la vérité…

Les roseaux noirs
Lorsque Marleau est appelée pour résoudre le meurtre d’un ancien pilote automobile, Marcus Borg, elle va vite s’apercevoir que le tueur s’est trompé de cible : tout semble en effet montrer que c’est Irène Denan, la patronne de l’écurie, qui était visée. Loin d’être impressionnée, cette femme de caractère et mère de deux filles se comporte comme si elle se jouait du danger qui pèse sur elle. Pire, elle semble mettre des bâtons dans les roues de Marleau, comme si elle ne voulait pas voir l’affaire résolue. D’abord intriguée, la capitaine va vite s’apercevoir que les relations d’Irène avec ses filles ne sont pas au beau fixe… Quels secrets cache cette famille ? Qui a tué Marcus ? Et finalement, Irène était-elle bien la cible ? Comme à son habitude, c’est en intégrant ce microcosme familial et en comprenant la psychologie de chacun que Marleau va trouver le fin mot de l’histoire.

Claire obscure
À 17 ans, Claire avait toute la vie devant elle. Qui pouvait souhaiter sa mort ? Et pourquoi séchait-elle les cours de Yannick Séguin, l’un de ses profs au lycée agricole ? La proviseure, qui est aussi la belle-mère de Claire, est bouleversée : elle n’aurait jamais dû engager cet enseignant charismatique, original, mais qui entretenait, semble-t-il, des relations ambiguës avec ses élèves. Et la fille de l’homme qu’elle aime serait peut-être encore en vie. Des profs décalés comme Yannick, le capitaine Marleau aurait bien aimé en avoir. Mais elle sera sans pitié s’il est coupable de meurtre.