Retour à l'actualité

13 janvier 2021

« Ce qu’il faut d’air pour voler » le nouveau roman de Sandrine Roudeix

Ce qu’il faut d’air pour voler, le nouveau roman de Sandrine Roudeix, vient de paraître en librairie aux éditions Le Passage.

Sandrine Roudeix est scénariste et romancière. Elle a notamment écrit le film Moi, Grosse (avec Murielle Magellan, diffusion France 2, mai 2019) et les romans Attendre (Flammarion, J’ai lu), et Les Petites Mères (Flammarion), salués par la critique. Elle a également publié Diane dans le miroir, un texte consacré à la photographe américaine Diane Arbus (Mercure de France). Elle est par ailleurs photographe et travaille comme portraitiste sur la presse ainsi que sur des expositions personnelles.

Ce qu’il faut d’air pour voler :

Que devient la vie d’une mère quand son tout petit s’en va ? En s’appuyant sur des photos de famille invisibles, Sandrine Roudeix traverse vingt ans de fusion et de défusion maternelles, démêlant les fils qui tressent la séparation inévitable d’une mère célibataire et de son garçon. Dans un roman où affleurent à chaque page l’amour et la tendresse, où la grâce naît de la vérité et de la mise à nu toujours sincère et parfois crue des situations, elle interroge la manière dont une jeune fille devient femme en devenant mère et dresse le portrait lumineux d’une double émancipation.

 « Le taxi nous avait déposés au bas de notre immeuble et tu avais attrapé notre valise. Léger, tu avais grimpé trois par trois les marches des escaliers, six étages sans ascenseur, et tu avais ouvert la porte avec ta clef. Tu avais trafiqué un moment dans ta chambre d’adolescent, énumérant à voix haute ce que tu ne devais pas oublier et ci et ça, et après quelques minutes, tu m’avais retrouvée au milieu du salon toujours éteint. Salut maman. Le regard jeté vers la valise éventrée, à peine éclairée par le rayon de lune, je n’avais rien répondu. La gorge nouée, j’avais juste essayé de rester digne. Ne pas pleurer. Tu avais eu un haussement d’épaules, même pas une hésitation, puis tu avais attrapé ton sac à dos, enfoncé ta casquette sur ton front, rabattu la capuche de ton pull sur la visière, et marché droit vers la porte. Poignée qui s’abaisse. Poignée qui se relève. Poids lourd qui dégringole. Bruit sourd de pierres. »

Revue de presse :

Sandrine Roudeix était sur le plateau de Vive les livres avec Patrick Poivre d’Arvor, sur CNews, le 6 janvier dernier :

Ainsi que sur le France Inter le 11 janvier dans l’émission C’est une chanson de Frédéric Pommier, écouter via ce lien.

Plus d’infos sur Sandrine Roudeix :
http://www.agencelisearif.fr/auteur-realisateur/sandrine-roudeix/

En savoir plus sur...