Retour à l'actualité

01 octobre 2020

Interview de Victor Pavy

Victor Pavy, vous êtes scénariste pour la télévision, qu’est-ce qui vous a amené dans ce domaine, quel a été votre parcours auparavant ?
Inventer des histoires remonte à loin, c’est une passion familiale. Mon adolescence a été occupée à fabriquer de petits films amateurs où, entre famille et amis, nous parodions les grands succès du cinéma américain des années 80/90. Après des études d’art du spectacle, j’ai mis de coté mon intérêt pour les histoires filmées pour me consacrer à la musique, l’autre grande passion familiale. Ma vingtaine a été principalement consacrée à des activités d’auteur-compositeur-interprète et de participation à divers projets rédactionnels autour de la musique. Il y a une petite dizaine d’années, Fabienne Lesieur m’a proposé de l’aider sur un projet de série d’anticipation. Elle est malheureusement restée dans les cartons mais ce projet en a entrainé un autre, puis un autre… jusqu’à « Avis de Tempête ».

Vous avez écrit avec Fabienne Lesieur de nombreuses fictions, notamment des unitaires de la série « Meurtres à… » comme « Meurtres en Cornouailles » et « Meurtres à Belle-Île » et plus dernièrement « Avis de tempête » diffusé sur France 3 samedi 26 septembre. Comment travaillez-vous ensemble ? C’est important pour vous de travailler en binôme ?
Pour faire vivre les idées, c’est essentiel de pouvoir se renvoyer la balle. Au-delà de l’aspect ludique, la collaboration permet de donner du dynamisme aux projets et de ne pas s’enliser seul dans les nombreuses problématiques qu’imposent les récits. Avec Fabienne Lesieur, nous nous connaissons si bien que nous possédons de larges fondations communes pour construire nos histoires. Le décalage générationnel mis à part, nos références culturelles communes et notre sensibilité partagée permettent d’éviter de se perdre dans des conflits d’interprétations et de points de vue. Nous y gagnons en efficacité, c’est indéniable.

Pouvez-vous nos dire quelques mots sur « Avis de tempête » ? Comment est né ce projet ? Comment avez-vous été amené à travailler sur cette fiction ?
« Avis de Tempête » est né de l’envie partagée avec Ryoan de prolonger la collaboration fructueuse débutée avec « Meurtres en Cornouaille ». Toujours en Bretagne. C’est notre terrain de jeu favori et nous le connaissons si bien. Cette fois-ci nous avons décidé de situer l’action dans les Cotes-d’Armor après nos précédents téléfilms dans le Finistère et le Morbihan pour parfaire notre grand chelem des départements bretons. Le projet, initialement prévu pour 6 épisodes de 52 minutes, est devenu en cours de développement un unique 90 minutes. Il a fallu travailler dur pour caser toutes nos idées dans un temps de récit bien plus ramassé. Des péripéties et des personnages ont été sacrifiés mais la contrainte a donné au final à « Avis de Tempête » beaucoup de rythme.

Y a-t-il d’autres projets sur lesquels vous travaillez actuellement, ensemble ou séparément, dont vous souhaiteriez nous parler ? Quels sont vos désirs pour l’avenir?
Nous avons plusieurs fers au feu. En Bretagne toujours et un peu ailleurs, histoire de s’aérer. En parallèle, je souhaite développer plusieurs projets « historiques ». L’Histoire avec un grand H est encore une autre passion. J’aime m’attarder dans ses zones d’ombres avec une démarche autant ludique que pédagogique et offrir en bout de chaine des miroirs au 21ème siècle.

Merci Victor !

Plus d’infos sur Victor Pavy :
http://www.agencelisearif.fr/auteur-realisateur/victor-pavy/

Plus d’infos sur « Avis de tempête » :
http://www.agencelisearif.fr/avis-de-tempete-ecrit-par-fabienne-lesieur-et-victor-pavy-sur-france-3/