Tél. 01 42 74 22 48  /  Email : lise (at) lisearif.com        

Agence Lise Arif

Rechercher un auteur ou un réalisateur
Rechercher selon vos critères :
 Auteur      Réalisateur
                       
Langue étrangère

L’actualité


5 janvier 2020

« Speakerine » co-écrit par Véronique Lecharpy rediffusé sur France 5

France 5 rediffusera à partir du lundi 6 janvier 20h50, la série « Speakerine » co-écrite par Véronique Lecharpy. Cette fiction produite par Macondo, réunit à l’écran Marie Gillain, Guillaume De Tonquédec et Grégory Fitoussi.

1962, dans les studios de la RTF, la célèbre speakerine Christine Beauval, tantôt adulée, tantôt décriée, est persécutée depuis peu par un mystérieux inconnu. Véritable icône du petit écran jusqu’alors protégée, symbole de l’évolution de la femme dans la société de l’époque, Christine doit faire face à une violence à laquelle elle n’était pas préparée. Entre luttes, trahisons et jeux politiques, rien ne lui sera épargné dans ce monde de la télévision instrumentalisé par le pouvoir.

Plus d’infos sur Véronique Lecharpy :
http://www.agencelisearif.fr/auteur-realisateur/veronique-lecharpy/


5 janvier 2020

« Sam » saison 4 sur TF1 à partir du 6 janvier

La 4e saison de la série « Sam », adaptée de la série danoise « Rita » sera diffusée sur TF1 à partir de lundi 6 janvier. Iris DucorpsSandrine GregorVictor Lockwood et  Marco Rivard ont participé à l’écriture d’un ou plusieurs épisodes.

Épisode  1 « Simon » :
Réalisation : Jean-Marc Brondolo. Scénario & dialogues : de Clélia Constantine, Winnie Vatimbella, Stéphane Brisset, Iris Ducorps et Marco Rivard.
Guérie de son cancer et prête à jouir à nouveau de la vie, Sam voit son passé lui exploser au visage lorsqu’Antoine, son ami d’enfance revient après 30 ans. Xavier, à nouveau principal du collège, s’installe en colocation avec Véro et sa fille et apprend avec stupéfaction qu’il a été adopté.

Épisode 2 « Arthur » :
Réalisé par Jean-Marc Brondolo Scénario et dialogues : Clélia Constantine, Winnie Vatimbella, Stéphane Brisset, Iris Ducorps et Marco Rivard.
Hanté par les images de son adolescence avec Antoine et tourmentée par un secret lié à ce passé, Sam fait son possible pour l’éviter. Mais contrainte de travailler avec lui sur un projet pour le collège, leur ancienne complicité renaît bien malgré elle. Xavier, de son côté, refuse de rencontrer son père biologique et se rapproche de plus en plus de Véro.

Épisode 3 « Ava » :
Réalisé par Jean-Marc Brondolo Scénario et dialogues : Clélia Constantine, Stéphane Brisset, Marine Josset et Isabelle Prot
Sam et Antoine se cherchent, se provoquent et s’en amusent… Mais Sam se rend compte qu’elle est bien plus troublée par lui qu’elle ne le voudrait. Les relations se tendent à nouveau lorsque la fille d’Antoine se révèle être une vraie peste avec l’une des élèves de Sam, issue d’une famille homoparentale. Xavier ébranlé par la rencontre avec son père biologique, trouve du réconfort dans les bras de Véronique.

Épisode 4 « Rayanne » :
Réalisé par Jean-Marc Brondolo Scénario et dialogues : Clélia Constantine, Stéphane Brisset, Isabelle Prot et Marine Josset
Xavier est l’homme le plus heureux du monde. Son union avec Véro va enfin lui offrir la famille dont il rêvait. Sam et Antoine succombent à leur désir. Mais le bonheur est de courte durée. Sam est rattrapée par les images de son passé et par le secret qui la hante.

Épisode 5 « Kenza et Lucie » :
Réalisé par Jean-Marc Brondolo Scénario et dialogues : Clélia Constantine, Stéphane Brisset, Sandrine Gregor et Victor Lockwood.
Sam doit gérer le cas d’une élève qui accuse Tom de harcèlement mais a malheureusement du mal à rester neutre dans cette affaire. Parallèlement à cela, elle reste tiraillée par ses sentiments. Persuadée d’être l’unique responsable du désastre familial d’Antoine 30 ans plus tôt, elle est incapable de lui avouer son secret. Totalement sous son emprise amoureuse elle décide de laisser une chance à leur couple lorsqu’il lui propose de vivre avec elle

Épisode 6 « Emma et Joris » :
Réalisé par Jean-Marc Brondolo Scénario et dialogues : Clélia Constantine, Stéphane Brisset, Sandrine Gregor et Victor Lockwood
Sam vit désormais avec Antoine et s’arrange avec les complications d’une famille recomposée. Malgré ses efforts, la cohabitation tourne au drame et elle finit par avouer son secret à Antoine. Effondré il quitte la maison.Xavier prend son rôle de beau-père très à coeur. Il est de plus en plus complice avec Chloé ce qui angoisse terriblement Véro qui a le sentiment de passer au second plan avec sa fille.

Épisode 7 « Théo » :
Réalisé par Jean-Marc Brondolo Scénario et dialogues : Clélia Constantine, Stéphane Brisset et Winnie Vatimbella
Sam tente le tout pour le tout et réussit à sauver son couple. Enfin heureuse, elle déchante lorsque Déborah, la femme d’Antoine, arrive. Xavier met son couple en péril en emmenant Chloé, en cachette, voir son père en prison. Véro est folle de rage, d’autant que cette rencontre a bouleversé Chloé, qui a fugué.

Épisode 8 « Julien » :
Réalisé par Jean-Marc Brondolo Scénario et dialogues : Clélia Constantine, Stéphane Brisset, Sandrine Gregor et Winnie Vatimbella.
Xavier, réconcilié avec Véro, apprend avec bonheur qu’il va être papa. Antoine rassure Sam, qui vit mal l’arrivée de Déborah. C’est avec elle qu’il veut vivre désormais. Mais il est contraint de retourner aux Etats-Unis pour régler ses problèmes de divorce. Antoine tiendra-t-il sa promesse de revenir ?

Plus d’infos sur Iris Ducorps :
http://www.agencelisearif.fr/auteur-realisateur/iris-ducorps/

Plus d’infos sur Sandrine Gregor :
http://www.agencelisearif.fr/auteur-realisateur/sandrine-gregor/

Plus d’infos sur Victor Lockwood :
http://www.agencelisearif.fr/auteur-realisateur/victor-lockwood/

Plus d’infos sur Marco Rivard :
http://www.agencelisearif.fr/auteur-realisateur/marco-rivard/

 


21 décembre 2019

« Faites des gosses » la future série familiale de Diane Clavier et Samantha Mazeras sur France 2 dès le 8 janvier

À partir du 8 janvier, découvrez sur France 2 la série inédite « Faites des gosses » écrite par Diane Clavier et Samantha Mazeras et produite par Elephant Story. Cette fiction suivra les aventures de trois familles aux problématiques diverses et les thématiques abordées s’annoncent nombreuses : l’éducation des enfants bien sûr, mais aussi la question des origines, la maladie d’Alzheimer, l’adultère, l’argent, l’intégration -l’une des familles est composée de réfugiés politiques chinois-, la grossesse, l’homosexualité…
La nouvelle série de 6 épisodes de 52 minutes mettra notamment en scène Fred Testot, Amelle Chahbi, Linh-Dan Pham, Constance Dollé, Eva Darlan, Jonathan Lambert, Alexis Baudry et Philippe Lefebvre.

Rien ne prédestinait trois familles à se rencontrer… Si ce n’est l’amitié de leurs enfants. Les liens des enfants déteignent vite sur les adultes qui partagent tous la même envie d’être de bons parents et ce malgré les aléas de la vie.

Plus d’infos sur Diane Clavier :
http://www.agencelisearif.fr/auteur-realisateur/diane-clavier/

Plus d’infos sur Samantha Mazeras :
http://www.agencelisearif.fr/auteur-realisateur/samantha-mazeras/


19 janvier 2020

Succès pour « César Wagner », co-écrit par Sébastien Paris, sur France 2

France 2 s’est hissée en tête des audiences vendredi 17 janvier avec la fiction policière « César Wagner », co-écrite par Éric Vérat et Sébastien Paris, réalisée par Antoine Garceau. Le téléfilm a réuni 4,87 millions de téléspectateurs (22.8% de PdA). Cette nouvelle fiction mettait en scène Gil Alma en flic hypocondriaque, aux côtés d’Olivia Côte, Fanny Cottençon ou encore Samuel Labarthe.

Bravo à toute l’équipe !

Fraîchement muté au SRPJ de Strasbourg, le capitaine de police César Wagner prend ses marques au sein de sa nouvelle équipe. Célibataire endurci, flic au grand cœur, hypocondriaque compulsif, obsédé par les maladies autant que par son boulot, César Wagner n’est pas toujours en contrôle de sa vie. Et pour cause : trois femmes l’occupent et le préoccupent. Trois femmes avec qui il doit tout faire : sa mère, sa collègue légiste, et sa boss.

Plus d’infos sur Sébastien Paris :
http://www.agencelisearif.fr/auteur-realisateur/sebastien-paris/


19 janvier 2020

Huitième saison de « Caïn » sur France 2

France 2 diffusera à partir de vendredi 24 janvier la huitième saison de « Caïn » avec Julien Baumgartner, Julie Delarme, David Baïot, et à laquelle a notamment collaboré Patrick Benedek et Jean-Marie Chavent.

Épisode 63 : « Larmes de combat » 
Auteurs : Philippe LYON et Patrick BENEDEK / Réalisateur : Thierry PETIT
Guests : Elsa LUNGHINI – Grégory QUESTEL
Rien n’est réglé entre le trio amoureux composé de Caïn, Legrand et Lucie… Dans cette équation à trois inconnus, il y en a un de trop ! Et cerise sur le gâteau, cette enquête attise encore un peu plus la tension dans les relations entre Lucie et Caïn parce que la victime est un militaire et que pour Lucie, l’armée était sa famille d’adoption. Caïn a beau promettre qu’il va mettre de côté ses origines anarchistes, Lucie ne le trouve pas très crédible. La seule chose qui va la détendre un peu est la présence de son ancien chef de section, quand Lucie avait fait l’école militaire, Marie Saint-Hilaire. C’est elle qui doit leur faciliter le travail d’enquête au sein du régiment… Enfin ça, Caïn n’y croit pas vraiment.

Épisode 64 : « Prédictions »
Auteurs : Jean-Marie CHAVENT – Luc CHAUMAR – Philippe LYON – Patrick BENEDEK / Réalisateur : Thierry PETIT
Guests : Sandra VALENTIN – Renaud LEYMANS
Une voyante, Sandra Vernon, débarque au SRPJ pour déposer… Elle a été témoin d’un meurtre… dans une de ses visions ! Cela fait beaucoup rire Caïn jusqu’au moment où le témoignage coïncide avec une disparition réelle. Nos policiers vont très vite avoir un suspect, un garagiste qui collectionne les femmes comme d’autres les voitures… et un cadavre ! Mais comment prouver sa culpabilité, alors qu’elle ne repose que sur les sciences occultes et que la science de la médecine légale bute sur un os ! Un second crime va permettre à Caïn de retrouver un peu de clairvoyance dans cette affaire décidément très étrange… Caïn, le matérialiste, ne résistera pas, en tout cas, à son désir de questionner Sandra sur son avenir avec Lucie.

Épisode 65 : « La 13 ème victime »
Auteur : Mathieu LEBLANC / Réalisateur : Bertrand ARTHUYS
Guests : Thomas JOUANNET – Isabelle RENAULD
Il y a 20 ans, Caïn, aspirant policier, arrêtait Samuel Labeyrie – un tueur en série ayant assassiné 13 victimes.
De nos jours, alors que Labeyrie est toujours en prison, un copycat fait surface – et assassine un homme, Damien Odoul… en suivant les exacts mêmes rituels que Samuel. C’est alors que ce dernier appelle Caïn au secours et lui révèle un secret qu’il garde enfoui depuis 20 ans : sa 13 ème victime… ce n’est pas lui qui l’a tuée… mais sa fille – Sara, 15 ans, à l’époque!! Sara dont il a maquillé le meurtre des rituels de ses assassinats pour lui permettre d’échapper à la justice. Sara qui a disparu sans laisser de traces peu de temps après l’incarcération de son père… Sara que Samuel demande à Caïn de retrouver. Car le tueur en est certain : le copycat, c’est elle… c’est sa fille.

Épisode 66 : « Mystification »
Auteurs : Akima SEGHIR et Bertrand ARTHUYS / Réalisateur : Bertrand ARTHUYS
Guests : Pierre CASSIGNARD
Caïn enquête sur la disparition de Wanda Zeller lors d’un spectacle de magie devant une salle comble. Seule trace de la victime, du sang qui a éclaboussé la cage de verre dont elle devait s’échapper.
L’enquête s’oriente vers Angel Fox, le mentor et partenaire de Wanda, également son ex-prof. Seul hic, Angel était sur scène au moment du drame. Comment Angel aurait-il pu agresser Wanda alors que tout un public était témoin ? Aurait-il agi avec la complicité d’Anaïs Demonge, amie et rivale de Wanda ? A moins que ce soit Philippe Marquand, ancien partenaire d’Angel, que ce dernier semble encore tenir sous son emprise ….et qu’on retrouvera mort, assassiné avant même qu’on ait pu l’interroger. Tout au long de cette enquête, Caïn va avoir l’impression d’être au cœur d’un spectacle d’illusionnistes grandeur nature où il va avoir du mal à distinguer la réalité de l’illusion. Leurrer ou être leurré, telle sera la question qui va rythmer cette intrigue.

Épisode 67 : « Morte un 14 juillet »
Auteurs : Bertrand ARTHUYS – Patrick BENEDEK / Réalisateur : Bertrand ARTHUYS
Guests : Armelle DEUTSCH – Renaud CESTRE
Une jeune choriste faisant partie d’un orchestre de bal populaire est retrouvée morte sous un tas de charbon… Et Caïn qui croyait que la musique adoucissait les mœurs !
Dès qu’il découvre l’un de ses suspects, il est tout de suite comme envoûté par la magie du spectacle, par la voix suave et sensuelle de Gloria. C’est une femme qui s’est donnée comme mission de rendre les gens heureux, ne serait-ce que pour une soirée, le temps d’une danse, d’un pas de deux… Et Gloria se donne sans compter, corps et âme… enfin corps surtout, car sa philosophe du bonheur passe par l’amour et le sexe… Et Caïn aura beaucoup de mal à résister ! Heureusement qu’il y a un autre suspect tout aussi digne d’intérêt, un fan, Lucas, totalement dévoué à son idole. Mais Caïn connaît la chanson… Alors qui sera le maître chanteur de cette mélodie pour un tueur ?
 

Épisode 68 : « Belle à crever »
Auteurs : Dominique GOLFIER – Philippe LYON – Bertrand ARTHUYS – Patrick BENEDEK / Réalisateur : Bertrand ARTHUYS
Guests : Romane LUCAS – Alain BOUZIGUES – David MARCHAL
Chiara Valette, connue des youtubers comme Chiara Bella, était en passe de devenir une vraie célébrité à 17 ans à peine. Mais on vient de l’assassiner en direct, en plein tournage d’un de ses clips dans sa propre villa, et Caïn, qui a été indirectement témoin du meurtre, enrage : cette enfant qu’on a tuée, ce pourrait être la sienne. Alors pas de quartier pour l’assassin, que ce soit le père parasite de Chiara qui vivait à ses crochets en délaissant son autre fille, son agent affairiste sans vergogne, son pseudo fiancé qui ne rêve que de « clics » et de célébrité ou l’un de ses admirateurs un peu trop possessif : Caïn va devoir passer de l’autre côté de la toile !

Plus d’infos sur Patrick Benedek :
http://www.agencelisearif.fr/auteur-realisateur/patrick-benedek/

Plus d’infos sur Jean-Marie Chavent :
http://www.agencelisearif.fr/auteur-realisateur/jean-marie-chavent/


19 janvier 2020

« Celle qui pleurait sous l’eau » le nouveau roman de Niko Tackian

Le nouveau roman de Niko Tackian, « Celle qui pleurait sous l’eau » , vient de paraître aux éditions Calmann-Lévy Noir.

Le roman est en sélection pour le grand prix des lectrices de ELLE et pour le prix Polar en série décerné à Quai du Polar.

SI CLARA N’AVAIT PAS AIMÉ CET HOMME, ELLE SERAIT TOUJOURS EN VIE.

Aujourd’hui, Clara n’est plus qu’un dossier sur le bureau de Tomar Khan. On vient de la retrouver morte, flottant dans le magnifique bassin Art Déco d’une piscine parisienne. Le suicide paraît évident.Tomar est prêt à fermer le dossier, d’autant qu’il est très préoccupé par une enquête qui le concerne et se resserre autour de lui. Mais Rhonda,son adjointe, peut comprendre pourquoi une jeune femme aussi lumineuse et passionnée en est venue à mettre fin à ses jours. Elle sent une présence derrière ce geste.Pas après pas, Rhonda va remonter jusqu’à la source de la souffrance de Clara. Il lui faudra beaucoup de ténacité – et l’appui de Tomar – pour venir à bout de cette enquête bouleversante.
QUI RENDRA JUSTICE À CELLE QUI PLEURAIT SOUS L’EAU ?

Parallèlement, son précédent roman « Avalanche hôtel » vient de paraître au format poche et est en lice pour le prix des lecteurs du livre de proche 2020.

Plus d’infos sur Niko Tackian :
http://www.agencelisearif.fr/auteur-realisateur/niko-tackian/


13 janvier 2020

Interview de Sébastien Paris

Vous avez commencé à travailler en tant que scénariste il y a une dizaine d’années, après avoir été attaché parlementaire puis directeur de la communication pour diverses structures de la Mutualité, des milieux très différents, comment cela est-il arrivé ? Qu’est-ce qui vous a amené dans ce domaine ?

Dans mes expériences professionnelles avant d’être scénariste, j’avais principalement un travail de plume. Et j’ai eu envie d’écrire autrement. C’est une amie, scénariste, Monica Rattazzi qui m’a aiguillé vers le scénario. J’ai passé le concours du CEEA grâce à ses conseils. J’y ai fait la formation longue et suis devenu scénariste en 2008.

 

Sébastien Paris & Eric Vérat

Vous travaillez souvent en duo, notamment avec Éric Vérat, comment travaillez-vous ensemble ? Selon vous quels sont les avantages et difficultés au travail en équipe ?

Nous passons beaucoup de temps à échanger oralement sur nos textes en amont de leur écriture ou pour effectuer des corrections. Ensuite, l’un d’entre nous fait un  premier travail sur le texte à partir de nos décisions communes. Texte que l’autre reprend. Et ainsi de suite.
Je ne vois que des avantages à la co-écriture. Pour peu que les deux auteurs se complètent. Avec Eric, comme avec mes autres partenaires d’écriture, Carine Hazan ou Laurence Löwenthal, nous avons des approches, des sensibilités et des expériences différentes grâce auxquels on apporte au texte des éléments qui se complètent. ça nécessite d’accepter de partager l’écriture, de savoir se remettre en cause, de savoir abandonner des choses ou de convaincre sans imposer à l’autre. J’aime beaucoup ce processus créatif commun. Pour moi, l’écriture est un travail collectif.

 

 

Vous venez de créer, avec Éric Vérat, « César Wagner », une fiction policière diffusée vendredi 17 janvier sur France 2, comment est né ce projet ? Pouvez-vous nous dire quelques mots de ce polar ?

Le projet César Wagner est né du personnage. Nous avions créé ce flic hypocondriaque pour un autre projet qui n’a pas abouti. Mais nous aimions tellement ce personnage de flic différent que nous avons eu envie d’écrire une histoire autour de lui. Il s’est passé plus de 5 ans entre la création de notre personnage et son arrivée à l’écran.
César Wagner, c’est un flic qui cumule quelques handicaps. L’hypocondrie, est une affection qui ne lui laisse pas de répit. Il vit avec une angoisse de la maladie qui a des conséquences sur ses relations sociales et son boulot. Cette affection nous offre à la fois des moments drôles et des moments plus tragiques. Il souffre mais apprend aussi à se dépasser. S’ajoute à ça une mère dont les hautes fonctions, l’autorité et l’interventionnisme pèsent sur lui, personnellement comme professionnellement. Mais César Wagner est aussi empathique qu’obstiné. Prêt à beaucoup de sacrifices pour rendre justice à une victime, il est un enquêteur hors norme dons tous les sens du terme.

Y’a-t-il des projets sur lesquels vous travaillez actuellement dont vous souhaiteriez nous parler ? Quels sont vos désirs pour l’avenir ?

Je prépare  actuellement la suite de César Wagner. j’espère que ce sera une longue et belle série !
Je travaille également sur un projet de comédie sur le sexisme ainsi qu’un téléfilm sur un sujet de société avec Carine Hazan. j’ai aussi un projet de « meurtres à » en cours avec Laurence Löwenthal.
Et comme le plaisir de créer une série ne me lâche pas, je travaille à un nouveau projet avec Eric Vérat. Un autre flic pas comme les autres..

Plus d’infos sur Sébastien Paris :
http://www.agencelisearif.fr/auteur-realisateur/sebastien-paris/

Plus d’infos sur « César Wagner » :
http://www.agencelisearif.fr/cesar-wagner-co-ecrit-par-sebastien-paris-sur-france-2/


12 janvier 2020

« César Wagner » co-écrit par Sébastien Paris sur France 2

France 2 diffusera vendredi 17 janvier à 21h05 le téléfilm « César Wagner » co-écrit par Éric Vérat et Sébastien Paris, réalisé par Antoine Garceau.

Cette nouvelle fiction policière met en scène Gil Alma en flic hypocondriaque, aux côtés d’Olivia Côte, Fanny Cottençon ou encore Samuel Labarthe.

Fraîchement muté au SRPJ de Strasbourg, le capitaine de police César Wagner prend ses marques au sein de sa nouvelle équipe. Célibataire endurci, flic au grand cœur, hypocondriaque compulsif, obsédé par les maladies autant que par son boulot, César Wagner n’est pas toujours en contrôle de sa vie. Et pour cause : trois femmes l’occupent et le préoccupent. Trois femmes avec qui il doit tout faire : sa mère, sa collègue légiste, et sa boss.

Plus d’infos sur Sébastien Paris :
http://www.agencelisearif.fr/auteur-realisateur/sebastien-paris/