Tél. 01 42 74 22 48  /  Email : lise (at) lisearif.com        

Agence Lise Arif

Rechercher un auteur ou un réalisateur
Rechercher selon vos critères :
 Auteur      Réalisateur
                       
Langue étrangère

Hervé MESTRON

  • Auteur
D’abord musicien professionnel, lauréat du Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon, Hervé Mestron joue comme altiste dans divers orchestres baroques et modernes, avant de devenir un auteur aux multiples facettes, passant du polar à la comédie, du scénario au roman musicologique, de la fiction radiophonique à la littérature jeunesse.
Œuvres
Cinéma

    LE CLEBS (En cours)

  • Scénariste. (Avec Jérôme Boivin) (Adaptation du roman LE CLEBS de Hervé Mestron)
  • long métrage

    MUSIQUE DE GUERRE (En cours)

  • Scénariste. Avec Christophe Chevalier. Réalisation: Sylvain Monod.
  • long métrage
Télévision

    LE VIOLONCELLE POILU (En cours)

  • Scénariste. Avec Christophe Chevalier. (Adaptation de la nouvelle LE VIOLONCELLE POILU de Hervé Mestron. Editions Syros). Réalisation Olivier Guignard.
  • long métrage

    MEURTRES AU PHILARMONIQUE (En cours)

  • Scénariste. Réalisation Sylvain Monod
  • long métrage
Livres

    LE CHOIX DE MOI (En cours)

  • AUTEUR
  • Édité par EDITIONS OSKAR
  • Litteratue jeunesse. Collection Court Métrage.
  • Thème de l'hermaphrodisme.

    LULLY, LE CHAT DE LOUIS XIV (2012)

  • AUTEUR
  • Édité par Editions Oskar
  • litterature jeunesse. Collection Les Aventures de la Musique.

    RAVEL ET LES SORTILEGES (2012)

  • AUTEUR
  • Édité par Editions Oskar
  • litterature jeunesse. Collection Les Aventures de la Musique

    MOZART, LA MORT INACHEVEE (2012)

  • AUTEUR
  • Édité par Editions Oskar
  • collection : Les Aventures de la Musique.

    J'IRAI GRAFFER SUR TA TOMBE (2012)

  • AUTEUR
  • Édité par Editions Oskar
  • litterature jeunesse
  • « Dans J'irai graffer sur ta tombe, Hervé Mestron fait le portrait à vif d'une solitude absolue et d'une révolte nécessaire. Et la plupart des pages de son roman sonnent très juste. Il y a un ton ici, une rugosité qui laisse passer, en arrière-plan, de jolies bribes de tendresse. Le lecteur suit pas à pas Joseph, parti à la recherche de lui-même et des fantômes qui le hantent ». (Benoit Broyart. Le Labo de Benoit. Juin 2012)

    LE CLEBS (2012)

  • AUTEUR
  • Édité par Editions LOKOMODO
  • roman
  • En cours d'adaptation cinéma.
    (réédition Flammarion 1999. France LOISIRS 2000)

    Toute cette histoire repose sur la normalité, et c’est ce qui fait la force de son dénouement. Il nous est facile de nous identifier à ce contexte. Un petit couple ordinaire, dont le seul souci réel est de réussir à faire un enfant sans trop tarder. Un voisin plus casse-pieds que cordial, dont l’épouse est invisible. Des collègues pas très fins mais sympas, et une belle-mère que le héros apprécie peu. La vie quotidienne, basique et assez routinière. On n’y est pas à l’abri d’un incident, dont les conséquences peuvent s’avérer sérieuses. D’autant que le personnage central, présenté avec une part de dérision, n’a rien d’un héros aguerri. Ambiance empreinte de simplicité, prouvant qu’il n’est pas indispensable de multiplier les effets spectaculaires ou macabres. Ce qui ne nuit nullement à la progression dramatique, bien au contraire. Un suspense fort excitant. (Claude le Nocher. Action/Suspense. Aout 2012)

    Un roman intimiste qui repose sur trois personnages, sans grands effets de manche, sans scènes spectaculaires, sans débordements excessifs. Hervé Mestron jour dans la gamme des auteurs qui savent construire une intrigue qui pourrait être un huis-clos. Et l’on ne peut s’empêcher de penser à des maîtres tels que Boileau-Narcejac, Pascal Garnier, G.-J. Arnaud… (Les lectures de l’oncle Paul. Juillet 2012)


    « Une drôle de petite machine narrative… mordante à souhait ! » (Joël Jégouzo. KLibre juin 2012)

    « … intrigue comedico-boulevardière empreinte d’un humour noir décalé que je qualifierai… d’impeccable. »
    (Gilles Vidal. Chroniques noires. Juillet 2012)

    « … l’écriture de Hervé Mestron, simple et efficace… roman qui oscille sans cesse entre plusieurs tonalités… un thriller vraiment particulier… » (Mya’s books. Juillet 2012)
    « … Hervé Mestron sait tenir la lecteur en haleine… Dans le Clebs, sa science du suspense et du coup de théâtre est évidente… Un sacré bon moment de lecture ». (Le Gruyère n°126. Octobre 1999)
    « … Rudement bien menée cette partition d’Hervé Mestron… Voici « le clebs », pour le grand bonheur des amateurs d’histoires aussi tordues que la vie peut l’être, parfois… Jusqu’au choc, terrible, d’une chute vertigineuse et inattendue. Tout ça pour un « clebs » !!! » ( C. Jeudy. Nord Eclair. Novembre 1999)
    « Avec ce roman, Hervé Mestron introduit le lecteur dans la folie ordinaire ». (Fabrice Littamé. 28/11/1999. L’union de Reims)
    « Au début, vous trouvez le livre très drôle. Vingt pages plus loin, vous riez jaune. 150, vous êtes en plein cauchemar…. Ce livre est un authentique plaisir de lecture… » (Librairie Gallimard. Montréal.)
    « Le Clebs est un petit roman bourré d’humour noir… » (Le Populaire. Mars 2000)
    « En entrant dans ce roman, le lecteur ne sait pas où il met les pieds. Il est pris dans un univers de déraison. La tension monte et monte encore. Esprit cartésien s’abstenir » (Christine Audebert. L’écho de la Haute Vienne. Mars 2000)
    « … Hervé Mestron signe un fabuleux suspense psychologique. » (Le républicain Lorrain. Dec 1999)
    « … Cauchemar hitchcockien, dans la veine des Diaboliques. » (Synopsis 2000)

    CROCODILE BLUES (2012)

  • AUTEUR
  • Édité par Editions LOKOMODO
  • POLAR
  • « Hervé Mestron choisit ici une construction narrative façon patchwork… Une très belle galerie de portraits, au service d’une intrigue volontairement surréaliste, riche en péripéties. Un roman fort original ». (Claude le Nocher. Action Suspense. Septembre 2012)

    ENTERREMENT D'UNE VIE DE CANCRE (2012)

  • AUTEUR
  • Édité par Editions Syros
  • Littérature jeunesse
  • « Le narrateur au franc parler, Bruno, nous entraine dans un récit qui dessine peu à peu une belle rencontre ». (L-E-B. DLIRE. Aout 2012)

    « Une fiction tendre et cocasse pour ceux qui veulent fêter l’enterrement d’une vie de cancre ! » (Sandrine Mariette. ELLE. Aout 2012)

    « L’écriture est orale, dynamique, piquante, et le lecteur s’amuse volontiers des bons mots et des anecdotes du narrateur. Mais derrière, il repasse en mode émotions… » (Sophie Pilaire. Les riches heures de Fantasia)
    « Une histoire qui sert aussi de prétexte pour évoquer le mal-être des adolescents, le handicap, les inégalités sociales et l'amour. On aura aucun mal à entrer dans ce roman original et tendre ». (Marianne Anger Le Telegramme. Aout 2012)
    « La lecture est passionnante. La première partie possède son lot de suspense alors que la seconde, moins inattendue mais tout aussi intéressante, mise sur l'émotion ». (lire-en-tout-genre. Aout 2012)

    « Dans un ton léger et souvent drôle sont en fait abordés les thèmes du regard des autres et du handicap. Un roman qui se lit tout seul, pour tous, même les cancres ! (Solène Richard. Rocambolivresque ; juillet 2012) »

    « Ce sujet de l’acceptation de sa différence est traité avec beaucoup d’humour… » (Chez Clarabel juillet 2012)

    « Il est des romans dont on ne sort pas indemne… Sans concession, ce récit est bouleversant car il croise deux regards désespérés…. Un roman magnifique… » (Véronique Durand. L’Indépendant. Juin 2012)

    « Une jolie réussite ». (S’ilétaitencoreunefois. Juin 2012)

    « Un texte qui mérite qu’on s’y arrête pour le ton… et la vie qui s’en dégage ». (Histoires de lecture. Juin 2012)

    « Une histoire tout à fait originale » (Pays des contes. Juin 2012)

    TOUCHE PAS A MA MERE (2012)

  • AUTEUR
  • Édité par Editions Talents Hauts
  • Littérature jeunesse.
  • Livre soutenu par Amnesty International.

    LA MARSEILLAISE (2011)

  • AUTEUR
  • Édité par Editions Chants d'orties.
  • Litterature jeunesse
  • « … Voici un petit livre qui en dit beaucoup et qui porte à réflexion !... » (laculturesepartage.com. Janvier 2012)

    « … On l’aura compris, c’est un texte extrêmement polémique mais qui réussit un triple tour de force : aborder en aussi peu de pages autant de thèmes et échapper totalement à l’impression de catalogue, traiter un sujet brûlant d’actualité et garder la fiction comme arme argumentative, être dans le combat et ménager des pauses de tendresse, de poésie et d’humour, grâce à une langue très percutante et pleine de trouvailles… » ( Elsa Debras. Lire au Collège, N°89)

    IMAGES D'EPINAL (2011)

  • AUTEUR
  • Édité par Editions Symétrie
  • Roman. Série Le Musicos.
  • « …littérature de l'absurde ; à la Eugène Ionesco. Bref, déstabilisant et étonnant... » (Babelio octobre 2011)

    SOUPCONS (2011)

  • AUTEUR
  • Édité par Editions Syros
  • Littérature jeunesse.
  • (Sélection Prix de la citoyenneté 2012/2013)

    «…Un roman à la narration enlevée dans lequel l'auteur réussit habilement à amener le lecteur sur une fausse piste. L'intrigue oscille entre le genre policier et le genre fantastique, pour jouer finalement à plein la carte de la psychologie. L'on y suit l'enquête menée par le jeune protagoniste dont le véritable objet n'est autre que lui-même.
    En se jouant des genres romanesques et des stéréotypes, Hervé Maestron offre ainsi avec ce roman un plongeon dans le monde adolescent et soulève des thèmes qui lui sont intrinsèquement liés : l'acceptation de soi et de l'autre… » (Ricochet. Septembre 2011)

    «… Nous n'en dirons pas plus, pour ménager la surprise de la découverte de ce nouveau roman d'Hervé Mestron, drôle et intriguant, qui se lit d'une traite, à mi-chemin entre polar et roman psychologique où l'auteur explore avec beaucoup de sensibilité les sentiments humains. » (Léo Lamarche. Est Eclair. 28 aout 2011)

    « … Pas facile d'être un adolescent, tout le monde sait ça. Mais c'est plus dur encore de s'immiscer dans la peau de l'un d'eux et de décrire leur désarroi. Hervé Mestron le fait à merveille, et décrit avec justesse les troubles qui séparent les copains, le questionnement perpétuel, et la recherche de stabilité affective qui caractérise cet âge-là. » (Véronique Durand. L’Indépendant. 6 aout 2011)

    « … Soupçons s’apparente à un petit roman policier. Il y a des événements mystérieux, le héros mène son enquête et trouve un/des coupables.
    Mais l’histoire ne déroule pas que cet aspect : le narrateur James raconte aussi ses états d’âme, ses sentiments contrariés, ses relations aux autres. De caractère philosophe teinté d’ironie, il ne se plaint pas ; simplement, il observe avec acuité le monde qui l’entoure et explore les motivations de chacun. De fait, narré au jour le jour dans une écriture dialoguée, vivante, Soupçons constitue une petite comédie humaine, familiale et de cour d’école, à lui tout seul. Sympa ! » (Sophie Pilaire. Les riches heures de Fantasia. 12 aout 2011)

    VILLA MARGUERITE (2011)

  • AUTEUR
  • Édité par Editins Symétrie
  • Roman. Série Le Musicos
  • « ... Déjanté ! Parfait pour être glissé dans le sac à main (ou dans la poche, du fait de son format), qui permet de passer un moment sympa…" (l’oiseaulyre. Octobre 2011)

    « … Hervé Mestron fait des romans avec de la musique, c'est son thème. Son héros est toujours un musicien, voilà, tout le monde le sait maintenant
    Quand il écrit "pour la jeunesse" il s'agit de musique et c'est beau, tendre, instruit et souvent mélancolique.
    Quand il écrit "pour les adultes" il s'agit de musique, c'est instruit et souvent follement drôle…» (Donatella Saulnier. L’hippocampe associé. Septembre 2011)


    « … dériver le plus loin possible, mais avec élégance. Ou avec style. Et ça, Hervé n'en manque pas... » (Tir tendu par Jérôme Leroy. Feu sur le quartier général. Septembre 2011)

    LA DECAPOUTE (2011)

  • AUTEUR
  • Édité par Editions Symétrie
  • roman. Série Le Musicos
  • « … Le narrateur nous emmène dans son univers loufoque, déconnecté du monde réel » …. « Hervé Mestron allie à merveille l'humour noir et le burlesque dans un texte tragi-comique qui mérite vraiment le détour... » (Les chroniques assidues. Octobre 2011)

    LA MARRAKECH DU NORD (2011)

  • AUTEUR
  • Édité par Editions Symétrie
  • Roman. Série Le Musicos.
  • « … Ce court roman a tout ce qu’il faut où il faut. J’ai beaucoup aimé, et j’ai beaucoup ri. La gouaille imagée et les situations absurdes m’ont rappelé avec plaisir les romans populaires à la Jean Vautrin... » (Alice Gratade. Casentlebook. Octobre 2011)

    CRUCIFIX ET CRUSTACES (2010)

  • AUTEUR
  • Édité par Editions du Polar
  • Polar. Poche.
  • « …C’est avec adresse, et non sans une certaine tendresse qu’Hervé MESTRON joue au marionnettiste avec ses personnages. Tantôt pathétiques, parfois drôles à leurs propres dépends, souvent émouvants, ce sont autant d’êtres humains abîmés, condamnés à sombrer inexorablement vers un chaos personnel que ne feront que précipiter des évènements anodins…. » « …Dans ce théâtre humain, où se joue cette comédie tragico-comique, personne n’en sortira indemne. Les lâchetés ordinaires, les bassesses et les compromissions éclabousseront cette société provinciale aux contours si lisses, si propres, et ébranleront cet équilibre si fragile sur lequel les hommes construisent leurs relations à leurs congénères.
    Ce roman est imprégné d’un humour noir délicieux… » (Passion Polar. 16 janvier 2011)

    « Talentueux par la plume mais aussi par un esprit scénaristique. En effet, Crucifix et crustacés offre une multitude de courtes histoires qui se recoupent pour ne former qu'un tout. Un ensemble magnifiquement orchestré par un maestro à l'écriture subtile et habile. Crucifix et crustacés ne se raconte pas, il se laisse découvrir et se savoure sans modération... » (Les Polars de Mika. Janvier 2011)

    « …Ce roman regorge de personnages que j’ai adorés. Une des grandes qualités de ce livre est d’avoir fait vivre une bonne dizaine de personnages dont les traits de caractères sont décrits en un paragraphe. Et c’est tout. Avec des dialogues qui collent à l’image que l’on se fait d’eux, la lecture devient très plaisante. On peut ajouter à cela l’ambiance petite ville, où tout le monde sait quelque chose, ou croit savoir. En cela, les dialogues, pleins de sous entendus sont remarquablement réussis… » (Pierre Faverolle. Black Novel. Janvier 2011)

    « …Comment le destin de tous ces personnages va-t-il se commuer en un destin unique, c’est Hervé Mestron et son sens original et machiavélique de l’intrigue qui en décide, grâce à une construction tout en finesse et en habileté. Il amalgame, il mélange, il pétrit, il fusionne et le résultat est digeste et réjouissant… » (Paul Maugendre. Mystère Jazz. Janvier 2011)

    « … Hervé Mestron a construit son histoire autour d'une œuvre musicale qui jouait elle aussi avec les codes afin des les détourner et par la-même de leur donner un nouveau sens. Du coup, son intrigue rebondit sans cesse, passe d'un personnage à un autre, revient en arrière, virevolte. Tout l'aspect polar (et différents sous-genres sont convoqués car l'on passe de la mafia classique aux pédophiles, au passé qui refait surface et aux notables campagnards plongés dans leurs turpitudes) de l'histoire se retrouve alors imbriqué dans une sorte de comédie allègre où les fausses pistes abondent... » (K. Libre. Laurent Greusard. décembre 2010)

    LES CHAMPIGNONS DE PARIS (2010)

  • AUTEUR
  • Édité par Editions Syros
  • Littérature jeunesse.
  • Sélection Prix « Dismoitout » 2010. Ouest France

    « …Musique, exotisme et solidarité se mêlent dans ce très bon roman qui aborde avec simplicité le thème des marchands de sommeil et du mal-logement…». (Adeline. L’Armitière. Mai 2010)

    « … On retrouve dans ce roman les thèmes chers à Hervé Mestron. Sur fond de musique et de relations intergénérationnelle résonne un récit grave sur les mal-logés… » (crdp Amiens. Juin 2010/ Livraddict)

    « … Parce que chez Hervé Mestron rien n'est jamais exactement où on l'attend, dans Les champignons de Paris, il n'y a pas de champignons…. » « …A travers les sous-sol, un roman d'initiation et un roman social, écrit sonnant et trébuchant au rythme de la musique qui, chez l'ami Hervé, est toujours présente, nous l'avons déjà dit. A donner à lire aux enfants à partir de 9-10 ans, c'est une recommandation… » ( Donatella Saulnier. L’Hippocampe associé. Juin 2010)

    « … Cette courte histoire, au style vivant et au vocabulaire moderne empreint d'un humour certain, met en relief le douloureux problème des mal-logés. Le lecteur découvre, au fil des pages, la vie dans les sous-sols, l'exploitation de la famille par les marchands de sommeil et la difficulté d'y élever dignement ses enfants. Les relations de l'adolescent avec sa grand-mère sont décrites avec soin, sans mièvrerie, comme leurs réactions aux diverses situations auxquelles ils sont confrontés. Une fin gaie et surprenante… » (choisirunlivre.com. Juillet 2010)

    « …Comment passer en moins de cent pages de la musique à la crise de l’immobilier… Hervé Mestron maîtrise le grand écart par le biais de son petit narrateur Lucien, qui a ses propres problématiques (familiales) et que l’on adopte facilement... ». (Ricochet. Sophie Pilaire. Juillet 2010)

    « … Attachant et bien rythmé, ce récit aborde, à hauteur d’enfant, le problème des mal-logés et brosse avec justesse la force des liens avec les aïeux. » (Laetitia Hélary. Ouest France. Dimanche aout 2010)

    LE MYSTERE PRIMROSE (2010)

  • AUTEUR
  • Édité par Editions du Rouergue
  • Littérature jeunesse.
  • (sélection Prix chronos de littérature 2012, sélection Prix graines de lecteurs 2012)

    « … Entre réalité et imagination, un certain suspense va planer tout au long de cette histoire à la fois rocambolesque et poétique. Un joli récit sur la solitude réelle ou ressentie mais aussi sur le fait d’apprendre à faire confiance, à se confier… Et c’est aussi une réflexion sur l’écriture et son auteur… très attachant. » (F.C. Encre Noire. 4ème trimestre 2010)
    « … Une écriture soignée et accessible aux plus jeunes nous entraine dans cette quête de la vérité… » (Blandine David. Nantes Livres Jeunes. Novembre 2010)
    « … Une histoire mystérieuse où imaginaire et réalité se mêlent dans un style musical. Très chouette ! » ( Anne-Flore Hervé. Ouest France. Janvier 2011)

    « …Un joli récit sensible sur la solitude, réelle ou ressentie, sur le fait aussi d’apprendre à faire confiance, à se confier, à se reposer sur l’entourage… » ( Marie-Paule Caire. parution.com. octobre 2010)
    « …Un beau roman qui tricote une histoire d’amour adolescente, donc qui peine à trouver ses mots ; de jolies références à la musique en général et à l’opéra Tosca en particulier ; une réflexion sur l’écriture et cette question : « est-elle le reflet exact de la personnalité de l’auteur » ? Mais surtout un ton allant et proche sans être démagogue… » (Emmanuel Davidenkoff. France Infos. 17 octobre 2010)
    « … Un récit sensible qui demande une lecture attentive. Les situations, notamment la solitude du jeune garçon marginalisé par sa différence, sont racontées avec délicatesse, réalisme et même humour… » (HB. Choisirunlivre.com.)

    « …Une jolie histoire d’amitié, débordante d’imagination et auréolée de mystère… » (Page. Florence Dubois. Septembre 2010.)

    « …Auteur tout terrain, Hervé Mestron injecte de la musique dans son écriture… son univers polymorphe déjoue l’ennui… » (DNA. Samedi 11 septembre 2010)

    « …Avec Le Mystère Primrose, Hervé Mestron propose un court roman qui plongera le lecteur dans la tête d'un garçon très particulier. Encore jeune, puisqu'il a 12 ans et surtout marqué physiquement par son absence de cheveux, Hip n'est pas un garçon très sûr de lui et il a beaucoup de mal à comprendre les sentiments des autres. Ses questions sur le comportement de Sophia deviennent même très amusantes car il transforme en moqueries les compliments de cette dernière. Mais c'est parfois une chose fréquente chez les ados qui découvrent l'amour, pour cela le lecteur pourra s'identifier à Hip… » (Lireado.com. Octobre 2010)

    …Petit roman très original, par son contexte (dans le milieu de la musique), par l'originalité de son personnage (jeune garçon imaginatif et avec une vie hors norme) ainsi que par le fond de l'histoire (la maltraitance des personnes âgées).. ». Bien écrit, très agréable à lire !! (cro-coeurdelivres.com. Florence Bibliothèque d'Eygalières. Novembre 2010)
    « … A toutes petites touches, l’auteur plante son décor. Et plus on avance, plus l’histoire s’approfondit et devient touchante... » (D.D. Libbylit. 96. Décembre 2010)
    « … Cette histoire courte construite comme une enquête, nous dit de façon maligne qu’il ne faut pas confondre rêve et réalité… » (V.J. DLire. Novembre 2010)

    EMBROUILLES A LA CANTINE (2009)

  • AUTEUR
  • Édité par Editions Archipoche.
  • Litterature jeunesse.
  • Prix des jeunes lecteurs 2010
    « … Un beau petit roman à lire à partir de 9 ans, mêlant cuisine, amour, aventure et enquête policières avec en prime, une petite pointe d’humour ». (Nathalie Gillet. Mondedulivre)

    « … Les mots s’amusent et les expressions font mouche chez Hervé Mestron. L’homme manie l’humour avec une finesse réjouissante et son roman destiné aux jeunes ados intéressera aussi les parents, anciennes victimes des cantines scolaires… » (Le Figaro.fr)

    LE VIOLONCELLE POILU (2009)

  • AUTEUR
  • Édité par Editions Syros
  • Littérature jeunesse.
  • En cours d'adaptation
    Sélection pour le Prix L’Encre d’or 2010, Prix des jeunes lecteurs de l’Oise 2010, Prix Dévoreurs de livres 2010, Prix des jeunes lecteurs d’Amiens 2009/2010, Prix des « Incorréziens » 2010, Prix du roman jeunesse de Saint-Nazaire 2010, Prix Azimut 2010, Pékin, Prix Brouillon de culture/ Gayant lecture /2011, Prix « Mission Bouquine 2011 », Prix Marais-Poitevin 2011.

    « …Je ne saurais que vous conseiller de lire ce recueil pour le côté historique mais aussi et surtout pour la sensibilité de l’écriture, pour la beauté de ces histoires et les émotions qu’elles donnent ». (Des livres et des champs. Février 2009)
    « … Ces trois petites histoires font le lien, avec humour et sensibilité, entre 14-18 et la vie contemporaine ». (Somme Tourisme. Févier 2009)
    « … Ce petit recueil se compose de trois nouvelles qui ont pour thème la guerre 14-18. Grâce à la plume sobre et sensible de l'auteur, le jeune lecteur peut ressentir toute la tragédie -et parfois aussi toute l'absurdité- de la guerre à travers la vie d'hommes et, plus original, à travers la voix d'objets. Dans ces textes courts et accessibles, la réalité historique est racontée avec talent ; on plonge dans la vérité du moment sans que le récit ne verse dans le morbide. D'une écriture soignée, ces nouvelles, ô combien touchantes, sont à recommander, spécialement aux collégiens qui étudient cette période ». (Choisir un livre. Févier 2009)
    « … Ces trois belles nouvelles, sobres et courtes, ont été écrites par un auteur-musicien en résidence à l'Historial de la Grande Guerre de Péronne. Deux d'entre elles adoptent le point de vue d'un objet. Chacune aborde la guerre de 14-18 sous un angle humain différent et original en la décrivant soit en direct soit en différé ». (Livralire février 2009)
    « … trois nouvelles bouleversantes sur la première guerre mondiale ». (librairie Les yeux Fertiles. 2009)
    « … Habitant trois narrateurs: un fusil, un violoncelle et un enfant, Hervé Mestron nous met l'émotion à la gorge et la conscience à vif ». (Donatella Saulnier. L’hippocampe associé. Mars 2009)
    « … Les trois excellentes nouvelles de ce recueil sont inracontables. Il faut lire ces histoires courtes, lentement, pour en apprécier la profondeur et la qualité. Hervé Mestron a su exprimer l’absurdité, le tragique, la tristesse insondable de cette guerre… » (Véronique Dumas. Historia. Juin 2009)
    « … Les trois récits, à la fois émouvants et pleins d’humour, font de ce petit livre un délicat chef d’œuvre. » (Inédit. Mensuel littéraire n°232. Mai 2009)
    « … Bouleversant… » (Charlotte Dorn. Les Dernières Nouvelles d’Alsace. 11 novembre 2009)
    « … Trois nouvelles bouleversantes… » ( Virginie Jacoberger-Lavoué. Valeurs Actuelles. Janvier/Février 2010)
    « … Quelle justesse dans ces trois nouvelles, d’un musicien-écrivain en résidence à l’Historial de la Grande Guerre de Péronne. En se plaçant du point de vue des objets, l’auteur trouve un chemin habile pour toucher le cœur des jeunes lecteurs… » (Femina/Aujourd’hui en France. Mai 2010)

    LES AILES DE LA CONTREBASSE (2008)

  • AUTEUR
  • Édité par Editions Syros
  • littérature jeunesse.
  • Sélection Prix littéraire Michel Tournier 2011

    « … Musicien lui-même, Hervé Mestron signe là un des romans les plus sensibles et les plus touchants qu’il m’ait été donné de lire sur le passage de l’enfance à l’adolescence. » (Thomas Savary. Citrouille)

    « L’auteur apporte la preuve magistrale qu’écrire pour la jeunesse n’implique pas une écriture simplifiée, qui restituerait la réalité en un schéma grossier, mais qu’une telle entreprise implique plutôt une écriture épurée comme une colombe de Picasso, une écriture qui va à l’essentiel en 70 pages de gros caractères. 70 pages de tendresse et d’humanité. Cela ne fait pas de mal, par les temps qui courent ». (Magali Tardivel-Lacombe. L’Hippocampe associé)

    « … Hervé Mestron donne avec ce roman une vision très positive de l’évolution vers l’adolescence et dépeint avec subtilité les troubles de la fin de l’enfance, quand l’esprit ne suit pas tout à fait le corps, et plus de temps à s’adapter, à s’accorder. Sa vision n’est pas sans rappeler Françoise Dolto, « Paroles pour adolescents ou le complexe du homard », qui décrit cette mue magique et angoissante où il faut se résoudre à perdre sans savoir encore ce que l’on va gagner en échange ». (Myriam Gallot. Sitarmag. Février 2008)

    « … Riche d’une écriture travaillée mais proche des jeunes lecteurs, l’écrivain et musicien Hervé Mestron livre avec ce petit roman une jolie allégorie du passage de l’enfance à l’adolescence ». (Yaka Mag. Février 2008)

    « … Un roman sur la solitude avec, en toile de fond, la musique et les troubles de l’adolescence bien analysés ». (Romans nouveautés. Avril 2008)

    « …Ce texte au ton juste, rythmé par les émotions de l’adolescent, touche par sa sincérité… Il aidera certainement à comprendre cette mutation qu’ils subissent malgré eux et les accompagnera longtemps après avoir refermé le livre, comme une musique enveloppante. » (Véronique Durand. L’indépendant. Février 2008)

    « … Hervé Mestron fait tout en finesse, dans un style léger et réconfortant… » (Blablabibli)

    « … Le plus beau roman que je connaisse de mon côté sur le thème de la musique reste sans conteste «les Ailes de la contrebasse» d’Hervé Mestron. C’est en faisant enfin le deuil de son enfance que le jeune personnage nait comme musicien: ce récit m’a bouleversé. Il m’a évoqué «la Leçon de musique» de Pascal Quignard, qui lie la pratique du violoncelle à la mue de la voix, comme l’a d’ailleurs fait ensuite Philippe Reypens dans son court-métrage «Un peu de fièvre». (Thomas Savary. Citrouille. Juin 2010)

    RESILIENCE D'AUTEUR (2007)

  • AUTEUR
  • Édité par Editions Après la Lune
  • roman noir

    UN VIOLON DANS LES JAMBES (2006)

  • AUTEUR
  • Édité par Editions Syros
  • Littérature jeunesse.
  • Nominé pour le prix handi-livres 2010

    « …Un roman très riche et sans mièvrerie qui est surtout une belle leçon de courage et de persévérance ». (FMP Mutualité. Février 2007)

    « Un roman à tiroirs… le livre est une belle méditation sur la musique ». (Emmanuel Davidenkoff. France Info. Sept 2006)

    « Un roman court et fort. Sans une note de trop. Sans un silence qui manque. Un hymne à la vie… » (Libbylit. Décembre 2006)

    « Un roman émouvant au style sobre et efficace ». (Ouest France. Aout 2006)

    LA LOI DU PLUS FORT (2006)

  • AUTEUR
  • Édité par Editions Bayard
  • Litterature jeunesse.
  • Traduit en Italien, Portugais, Irlandais...

    LA PASSION SELON URHAN (2005)

  • AUTEUR
  • Édité par Editions Symétrie
  • Roman historique/musicologique.
  • « L’auteur, Hervé Mestron, sait préserver le suspense en nous dévoilant au fur et à mesure de l’avancée du récit qu’il n’y a point de bonne famille sans cadavres cachés dans les placards. Rassurez-vous, il n’est pas question de meurtres mais de la vie des bonnes familles d’antan. […] ce livre est important car il redonne à cet homme sa légitimité de musicien et de compositeur ».
    Christophe Le Gall, Resmusica.com

    « Saluons donc la naturelle et très juste écriture comme la bonne architecture du roman d’Hervé Mestron qui, depuis Aix-la-Chapelle jusqu’au Paris de la Restauration, nous fait vivre toutes les péripéties d’une étrange destinée que toutes sortes d’évocations, spectacles fort bien reconstitués ou peintures de différents milieux, émaillent d’observations historiques ou sociologiques du plus grand intérêt ».
    François Sabatier, L’Orgue n° 275 (2006/III)

    « Révélateur d’un musicien surdoué, le livre qui éclaire surtout le pédagogue, moins l’interprète, plus exceptionnellement le compositeur, donne l’envie d’en savoir davantage. S’il désirait nous donner l’envie de fouiller les sources pour mieux connaître Urhan, l’auteur a pleinement rempli son office »
    Guillaume-Hugues Fernay, classiquenews.com

    « Intégrant habilement éléments réels, inventés et fictifs dans une trame qui laisse apparaître en filigrane la vie artistique et intellectuelle de l’époque, Mestron use d’un style simple et sans affectation, qui contribue à camper le portrait d’un personnage doté d’une forte volonté, entier dans ses choix artistiques aussi bien que moraux, mais ne trouvant la paix avec lui-même qu’au terme d’un parcours tourmenté, dont rend compte le titre de l’ouvrage. »
    Simon Corley, ConcertoNet.com

    « Une œuvre belle et profonde, tragique aussi, en harmonie avec la résonance des cordes dont la sonorité cristalline se propage « comme une fumée d’encens ».
    Robert-Yves Quiriconi, Associated Press



    LE CARNAVAL DU MUSICOS (2001)

  • AUTEUR
  • Édité par Editions Le Castor Astral
  • Roman. Serie Le Musicos

    LE MUSICOS (2000)

  • AUTEUR
  • Édité par Editions Flammarion
  • Roman. Série Le Musicos
  • « …Hervé Mestron est de cette race d’auteurs qui écrivent avec des harmoniques. L’histoire du Musicos n’a ni début ni fin, c’est une séquence dans une vie d’errance... »
    (L’Est Républicain. Gérard Charut)
    « …Une tragi-comédie dans l’esprit de l’univers de Buster Keaton… »
    (L’Union de Reims. Fabrice Littamé)
    « Les romans de Mestron sont des mécaniques bien huilées, on devine le musicien qui soigne son instrument ».
    (Librairie Gallimard)
    « Un récit plein d’humour et de piquant, au style direct, parsemé d’images insolites. »
    Yahoo actualités. Emmanuelle de Boysson
    « Anti-héros par excellence, le contrebassiste est un être attachant. (…) Les situations sont bien vues et prêtent sourire à sourire tandis que l’écriture d’Hervé Mestron est toujours un régal. »
    Le Comtadain. David Frechet
    « Il nous joue du blues le plus pur avec ce petit récit d’initiation bien mené. »
    DS Magazine
    « Hervé Mestron fait vivre une demi-douzaine de seconds rôles attachants et dessine un vrai destin : celui de son « musicos . »
    Biba
    « On ne sait ce qui retient dans ce roman de 120 pages… à moins que ce ne soit l’écriture, le ton, ce je ne sais quoi qui sait si bien jouer de la corde sensible sans sensiblerie. »
    Libération Champagne
    « Hervé Mestron a la sensibilité souriante et noire : son roman a le charme léger des entrées réussies. »
    Luxemburger Wort

    PRISE DE BEC AU QUEBEC (1999)

  • AUTEUR
  • Édité par Editions Hachette
  • Collection Le polar du routard.

    EVA TE FAIRE VOIR ! (1997)

  • AUTEUR
  • Édité par Editions Baleine
  • Série Le Poulpe.
Théâtre

    MONSIEUR ROBERT (2010)

  • AUTEUR
  • Produit par FRANCE INTER
  • PIECE RADIOPHONIQUE

    TAPIS ROUGE (2009)

  • AUTEUR
  • Produit par FRANCE INTER
  • PIECE RADIOPHONIQUE

    LE NATUREL AU GALOP (2008)

  • AUTEUR
  • Produit par FRANCE INTER
  • PIECE RADIOPHONIQUE

    LA VEUVE EST UNE FEMME (2007)

  • AUTEUR
  • Produit par FRANCE INTER

    L'INSPIRATION A TOUT PRIX (2007)

  • AUTEUR
  • Produit par FRANCE INTER
  • PIECE RADIOPHONIQUE

    LA VALSE DES ASSIETTES (2006)

  • AUTEUR
  • Produit par FRANCE INTER
  • PIECE RADIOPHONIQUE

    UNE LIMOUSINE POUR DEUX (2006)

  • AUTEUR
  • Produit par FRANCE INTER
  • PIECE RADIOPHONIQUE

    VOISIN VOISINE (2005)

  • AUTEUR
  • Produit par FRANCE INTER
  • PIECE RADIOPHONIQUE

    ANOREXIE MON AMOUR (2005)

  • AUTEUR
  • Produit par FRANCE INTER
  • PIECE RADIOPHONIQUE

    FEMME BATTUE (2004)

  • AUTEUR
  • Produit par FRANCE INTER
  • PIECE RADIOPHONIQUE

    L'AFFAIRE DU SIECLE (2004)

  • AUTEUR
  • Produit par FRANCE INTER
  • PIECE RADIOPHONIQUE