Tél. 01 42 74 22 48  /  Email : lise (at) lisearif.com        

Agence Lise Arif

Rechercher un auteur ou un réalisateur
Rechercher selon vos critères :
 Auteur      Réalisateur
                       
Langue étrangère
25 novembre 2016

Interview de Nadia Lakhdar

© Olaf Ruiter

Vous êtes auteur depuis une dizaine d’années environ. vous avez écrit une trentaine d’épisodes pour des séries telles que « Seconde chance » ou encore le programme court « Déformations professionnelles » mais aussi et surtout avez co-écrit le scénario de « La Marche » en 2013. Quel a été votre parcours auparavant ? Qu’est-ce qui vous a emmené dans ce domaine?

J’ai toujours voulu faire du cinéma. j’ai commencé du côté de la production dans une société qui n’existe plus et qui s’appelait Ima films. Une sorte de boîte familiale où tout le monde faisait un peu tout. J’y ai beaucoup appris. J’ai également travaillé avec Yamina Benguigui dont j’avais adoré « Mémoires d’immigrés ». Puis, j’ai bossé dans la distribution… et un jour, je me suis dit qu’il était temps de se lancer comme scénariste puisque j’avais toujours voulu faire ça : écrire !

Le film « La Marche » est un projet qui a beaucoup comptez pour vous et pour lequel vous vous êtes battue près de 10 ans. Quel souvenir gardez-vous de cette aventure ? Quelles ont été les rencontres importantes dans ce projet ?

C’est toujours difficile de parler d’un film dont la gestation a été aussi longue. Comme tout scénariste, il y a plein de choses qui ne m’ont pas convenu. En revanche, je suis hyper heureuse que ce film existe. Il a permis de mettre en lumière une page de l’Histoire de France méconnue. De redonner la voix à des héros oubliés.

Le tournage de votre nouveau projet « Mariage (blanc) pour tous » que vous avez co-écrit avec Tarek Boudali, qui réalise le film, et dans lequel joueront notamment Philippe Lacheau et Charlotte Gabris, vient de s’achever. Comme pour « La Marche » vous avez de nouveau co-écrit le scénario avec le réalisateur du film, comment s’est passé votre collaboration ?

Le montage est bien avancé. C’était une expérience super parce que Tarek Boudali est un mec précieux. Humble, sérieux, bosseur et surtout très drôle ! On est parti d’une idée originale qu’il a eu et j’ai adoré co-écrire avec lui ce film qui était pleinement le sien. Il a eu l’idée, il en est le co-auteur, le réalisateur et le rôle principal ! On savait déjà que l’autre rôle principal serait pour Philippe Lacheau. Le fait d’avoir toutes ces choses déjà actées ont facilité le boulot. Et puis c’était super de bosser sur une comédie burlesque, de changer d’univers.

Y’a-t-il d’autres projets sur lesquels vous travaillez actuellement ?

Je travaille beaucoup avec Alice Belaïdi, une actrice fabuleuse. Comme Tarek, elle est hyper bosseuse et très drôle. Ensemble, nous avons deux projets qui avancent plutôt bien. Une série intitulée « Mauvais genre » qu’on développe avec Scarlett et que je devrais réaliser. « Quitte-moi si tu peux ! », un long-métrage qui sera notre première co-réalisation. Nous discutons d’ailleurs en ce moment avec des producteurs… Enfin, j’ai un projet plus personnel, la réalisation d’un documentaire sur un univers incroyable, celui du vin nature. Ça s’appelle « Vivants ! » mais j’en suis au tout début…

Plus d’infos sur Nadia Lakhdar :
http://www.agencelisearif.fr/auteur-realisateur/nadia-lakhdar/